Le PASS est le Parcours Spécifique « Accès Santé ». Il s’agit d’une première année de licence, composée d’une majeure Santé et d’une mineure disciplinaire hors Santé à choisir parmi quatre mineures proposées à Université de Paris. En outre, à Université de Paris, vous pourrez candidater à une ou plusieurs filières de santé : Médecine, Maïeutique, Odontologie, Pharmacie, Kinésithérapie (MMOPK) ou dans une école paramédicale avec des capacités d’accueil restreintes.

Ce PASS constitue une première chance d’accès aux études de santé. À l’issue de l’année universitaire 2020-2021, environ 70% des étudiants admis en filière de santé proviendront du PASS.

Les quatre mineures proposées sont : droit ; économie-gestion ; santé des populations ; biologie-physique-chimie.

Pour les étudiants n’ayant pas intégré une filière de santé ou une voie paramédicale à l’issue du PASS, il n’y a pas de possibilité de redoubler le PASS.

Selon votre situation, plusieurs options s’offrent alors à vous :

  • Si vous avez validé votre année de PASS (60 ECTS) sans avoir été admis dans la ou les filières de santé pour lesquelles vous aviez candidaté, vous pourrez soit poursuivre en 2e année de licence correspondant à la mineure choisie (et tenter votre seconde chance via la Licence « Accès Santé » (L.AS), soit vous réorienter via Parcoursup.
  • Si vous n’avez pas validé votre année de PASS, il faudra candidater auprès d’une autre formation, via Parcoursup, dès le mois de février de l’année en cours.

Il est conseillé, mais non obligatoire, de suivre Mathématiques, Physique-Chimie et SVT en première. Si vous êtes lycéen-e en seconde ou en première, le site Horizon21 vous aidera à choisir vos spécialités de Terminale, au regard des formations et des métiers qui s’offrent à vous.
En terminale, la spécialité que vous éliminerez ne sera pas discriminante sur parcoursup pour le PASS.

Ce sont des licences, de différentes disciplines, comprenant une  mineure « Accès Santé », appelées L.AS (cf. site orientation active de licence). Les L.AS offrent environ 30 % des places en filière de santé.
Vous pouvez présenter deux fois l’accès en filière de santé : soit deux fois au cours d’une L.AS, soit une fois en PASS puis une fois en L.AS.

Que vous choisissiez le PASS ou une L.AS, la réussite en première année conditionne l’accès aux filières de santé.

Ce sont les prérequis de la licence disciplinaire correspondante qui sont demandés sur Parcoursup.

Le PASS et la PACES adaptée sont assez proches dans l’esprit, dans le sens où ce sont des voies d’accès aux filières de santé, sans possibilité de redoublement, et avec une deuxième chance au cours d’une licence. L’enseignement reste le même sous la forme de modules communs à toutes les filières (Médecine, Maïeutique, Odontologie, Pharmacie et Kinésithérapie) et d’un module spécifique à chaque filière présentée.

Il existe malgré tout quelques différences, en particulier l’obligation pour les étudiants en PASS de valider un module de 12 ECTS dans une discipline hors Santé (mineure disciplinaire telle que droit, économie, biologie, chimie, physique…). De fait, le volume horaire dédié à l’enseignement Santé est réduit en PASS par rapport à la PACES.

De plus, le PASS prévoit également l’enseignement de l‘anglais, un module de préparation aux oraux et un module de présentation des métiers de la Santé

De façon assez similaire à la PACES actuelle, l’enseignement se fera sous forme de cours magistraux en amphithéâtre (avec retransmission possible dans plusieurs amphithéâtres), et des enseignements dirigés en petits groupes.

AUTONOMIE ET TRAVAIL

En PASS, il y aura environ 2000 étudiants repartis en sections. Lors des cours magistraux, vous êtes de 320 à 450 étudiants par amphithéâtre.
Le cours est assuré par un enseignant dans un amphithéâtre et possiblement retransmis en simultané aux étudiants dans d’autres amphithéâtres.

Vous pouvez travailler de chez vous ou en bibliothèque universitaire : vous avez accès aux cours enregistrés et à la version électronique des polycopiés. De plus, le programme d’odontologie est national sous forme de CD.

Vous pouvez aussi travailler en groupe et participer aux séances de tutorat de l’Université de Paris. Les étudiants en études supérieures de Santé proposent un accompagnement privilégié, des préparations adaptées aux épreuves du PASS. (Consultez les sites des associations C2P1 et TSP7)

Les membres très actifs du tutorat du PASS d’Université de Paris et les étudiants élus sont là pour vous soutenir et vous aider.
Vous aurez des enseignements dirigés organisés en petits groupes. Ces séances interactives favorisent l’acquisition et la compréhension des notions développées dans les cours.
Vous pouvez demander un entretien personnalisé auprès des conseillers en orientation – Psychologues de l’Éducation Nationale.

  • La puissance de travail et la capacité à s’organiser pour optimiser son temps (des compétences pour le reste de votre vie)
  • Résistance à la pression
  • Capacités de mémorisation, de raisonnement et de résolution de problèmes
  • Capacités rédactionnelles
Si vous êtes reçu(e) : vous entrez en deuxième année d’études de santé (médecine, pharmacie, odontologie, maïeutique ou kinésithérapie).
Si vous êtes classé(e) parmi les meilleurs en médecine ou en pharmacie, vous pouvez aussi postuler à des formations type médecine-sciences, pharma-sciences ou École de l’Inserm qui vous permettront d’obtenir de façon accélérée un doctorat d’Université.

Si vous avez validé les 60 ECTS en PASS mais sans avoir été admis dans l’une des filières Médecine, Maïeutique, Odontologie, Pharmacie ou Kinésithérapie, il faut vous réorienter soit vers des filières de santé (infirmières, orthoptistes, opticiens, podologues…) soit entrer directement dans la L2 qui correspond à la mineure disciplinaire que vous avez choisie pour tenter votre seconde chance via la Licence « Accès Santé ».

Si vous n’avez pas validé votre année, il n’y a pas de réorientation automatique et vous devrez retourner sur Parcoursup (vous ne serez pas autorisé(e) à vous ré-inscrire en PASS).

INFORMEZ VOUS :

“La PACES, c’est vraiment une année à part où l’on se focalise sur un seul objectif. La motivation et l’organisation sont, selon moi, les maîtres mots pour ne pas flancher et réussir le concours. Ça n’a rien a voir avec le lycée, j’ai d’ailleurs complètement changé de méthode de travail : mes semaines se rythmaient entre la bibliothèque, les concours blancs, les séances d’exercice, et quelques heures de pauses par ci par là. C’était finalement stimulant de travailler avec des personnes qui visaient le même objectif que moi ” Fanny, DFGSM2

“Quand on sort du lycée et qu’on veut devenir professionnel de santé, la PACES peut faire peur. C’est une année très difficile, où la charge de travail pour réussir le concours est considérable. Cependant, c’est une année formidable, parce que tu sors (enfin !) du lycée, tu découvres les libertés de l’université, tu te rapproches du métier que tu veux exercer plus tard, mais surtout tu apprends à te surpasser, à dépasser tes limites de travail, tu gagnes une maturité incroyable. “ Emmanuelle, DFGSM2

“C’est une année très éprouvante, car il faut réussir à trouver la force de travailler à fond toute l’année, même si les semestres sont longs et qu’on est fatigué. C’est vraiment une épreuve d’endurance, il faut savoir trouver le bon rythme pour rester en forme jusqu’au concours. Je suis resté motivé grâce aux cours qui sont très intéressants, et qui changent complètement de ce qu’on peut apprendre au lycée.” Hugo, DFGSP2