Directeur de la Licence

Jean-Christophe THALABARD
Contact

Responsable de la L1
Patricia BUSCA

Contact

Responsable de la L2
Vincent DAHIREL
Contact

mahendra-160x160Responsable de la L3
Mahendra MARIADASSOU
Contact

Centre de Recherches Interdisciplinaires (CRI) – Bureau 3.03
8 bis Rue Charles V
75004 Paris

davidjungCoordinateur pédagogique et scientifique

David JUNG

Contact

Typhaine_Moisan-150x150Coordinatrice administrative

Typhaine MOISAN
Contact
01 84 25 68 01

Coordinatrice pédagogique et relations internationales

Virginie CHOMIER
Contact
01 84 25 68 02

Assistante pédagogique
Emma RAHARILANTOSOA
Contact

La licence Frontières du Vivant s’adresse aux étudiants passionnés par les sciences en général, et les sciences du vivant en particulier, qui sont de plus attirés par le monde de la recherche et la place des sciences dans la société. Le programme de cette licence repose sur un tronc commun composé de mathématiques, physique, chimie, informatique et biologie afin d’aborder le vivant sous toutes ses facettes. Il est complété par des UE d’ouverture permettant d’aborder la philosophie et l’histoire des sciences, la didactique et l’éthique et l’ingénierie, ainsi que des modules dédiés à l’acquisition de compétences transversales. Chaque étudiant pourra en outre colorer son parcours en fonction de ses aspirations lors des UE libres et des stages. À l’occasion des semaines de projets interdisciplinaires qui clôturent chaque semestre, les connaissances et compétences acquises sont mises en pratique au profit de problématiques en lien avec les Objectifs de Développement Durable (ODD) définis par les Nations Unies.

Formalités d’inscription

La licence Frontières du Vivant est une formation sélective (30 places) : tous les dossiers de candidature sont examinés par le corps enseignant de la licence.

LICENCE 1 : l’admission en première année se fait via  “https://www.parcoursup.fr/PARCOURSUP , même si vous êtes en réorientation

LICENCES 2 ET 3 : votre dossier doit être déposé sur le site de la licence

Pour une candidature en première année, si votre candidature est retenue, vous serez convoqué mi-avril pour passer un entretien le 29 ou le 30 avril 2020.

Pour une candidature en deuxième ou troisième année, si votre candidature est retenue, vous serez convoqué fin juin pour passer un entretien entre le 4 et 10 juillet 2020.

NB : les étudiants étrangers non-européens doivent au préalable déposer un dossier sur campus France. En cas de doute, consultez notre site. Pour une entrée en première année, les étudiants étrangers non-européens doivent déposer un dossier via notre site.

La licence Frontières du Vivant s’adresse à des étudiants titulaires du baccalauréat.

La licence recommande les options suivantes aux étudiants concernés par la réforme du bac: spécialité mathématiques en première et les combinaisons mathématiques / biologie ou physique / biologie / mathématiques complémentaires en Terminale.

La licence Frontières du Vivant s’adresse aux étudiants passionnés par les sciences en général, et les sciences du vivant en particulier, qui sont de plus attirés par le monde de la recherche et la place des sciences dans la société. Pour bien s’épanouir dans cette formation, il faut :

  • être rigoureux, curieux et créatif
  • être moteur et motivé
  • aimer travailler de façon autonome
  • aimer travailler en équipe
  • avoir un bon niveau en anglais

Les attendus :

1- Disposer de connaissances et compétences scientifiques pluridisciplinaires
Cette mention implique, en effet, d’avoir une capacité à analyser, poser une problématique et mener un raisonnement, une capacité d’abstraction, de logique et de modélisation et la maîtrise d’un socle de compétences classiques et expérimentales en Physique, Chimie, Sciences de la Vie et de la Terre, Mathématiques à la fin de la classe de Terminale, complété par une forte appétence pour la programmation informatique et l’ingénierie.

2- Disposer de compétences méthodologiques et comportementales
Cette mention requiert une curiosité intellectuelle, une capacité à travailler de façon autonome, seul ou en groupe, une capacité à s’organiser et à conduire ses apprentissages, une aptitude à fournir une importante quantité de travail personnel, à le programmer et à s’y tenir dans la durée, capacité à s’adapter à des formes diverses d’enseignement, y compris classe inversée et approche par projet.

3- Disposer de compétences en communication
Cette mention nécessite en effet une capacité à communiquer à l’écrit et à l’oral de manière rigoureuse et adaptée, une aptitude à se documenter dans au moins une langue étrangère, prioritairement anglaise et une capacité à l’écrire et à la parler à un niveau B.
Cette formation requiert un intérêt pour la recherche documentaire, notamment l’analyse combinée de nombreuses sources de nature diverse qu’il faut pouvoir comprendre et mettre en perspective.

4- Vouloir s’impliquer dans la construction de son projet professionnel
Cet attendu impose, pour cette formation que le candidat soit de capable de s’informer de façon autonome, de prendre du recul sur ses acquis et compétences et d’entrer en contact avec le monde socio-professionnel, notamment pour la recherche de stage et l’élaboration de son projet de L3.

5. Être intéressé par les questions de société, l’actualité et les médias, la culture, le numérique et l’information
Cet attendu impose, pour cette formation, que le candidat ait un niveau minimum de curiosité pour la société et le monde qui l’entoure. Cette curiosité peut être attestée par un intérêt pour les questions d’actualité, la place des sciences dans la société et des solutions que les sciences pourraient apporter aux Objectifs de Développement Durable (ODD) tels que définis par l’ONU- OMS

Niveau requis à l’entrée :

• Diplôme requis en L1 : BAC scientifique (S, STL)
• Niveau requis en L2 : L1 de Sciences, 1ère année de PACES, 1ère année de classe préparatoire scientifique
• Niveau requis en L3 : L2 de Sciences, BTS, DUT, 2ème année de classe préparatoire scientifique

En L1, un tronc commun pluridisciplinaire occupe une place importante, de façon à ce que tous les étudiants s’approprient le même socle de connaissances.

Les cours sont dispensés en français. Les étudiants étrangers ayant un niveau minimum B2 de français sont les bienvenus.

En L2, la formation devient interdisciplinaire, combinant les acquisitions des différentes matières de la première année, notamment au cours des projets dont la part devient plus importante. Les étudiants ont également la possibilité de réaliser un stage de 4 à 8 semaines.

Les cours sont dispensés en anglais ou en français, avec les supports de cours et énoncés en anglais. Les étudiants étrangers ayant un niveau minimum B2 de français sont les bienvenus.

En L3, les étudiants construisent leur année en fonction de leur souhait de spécialisation. Pour le premier semestre, ils ont le choix entre étudier la Biologie quantitative au CRI, ou une autre thématique dans un établissement partenaire (français ou étranger). Pour le second semestre, ils effectuent un stage.

Les cours de Biologie quantitative sont dispensés en anglais. Ce programme est ouvert à tous les étudiants français et étrangers ayant validé un niveau L2 et aux étudiants en échange provenant de nos institutions partenaires !

La licence Frontières du vivant se déroule en trois ans, soit 6 semestres, qui sont subdivisés en unités d’enseignement (UE) obligatoires ou optionnelles, à choix ou libres, auxquelles correspondent des crédits européens (ECTS). La validation de 180 ECTS est requise pour l’obtention du diplôme. Si l’étudiant s’investit avec succès dans un plus grand nombre d’UEs (options, stages, MOOCs, summer schools) alors, à sa demande et sur avis de la commission pédagogique, il pourra prétendre à un supplément au diplôme. Le programme est principalement enseigné sous forme de cours / travaux dirigés. Les compétences transversales font l’objet de semaines particulières réparties tout au long de la formation. Les cinq premiers semestres se clôturent par une période de projets interdisciplinaires (2 à 3 semaines en L1, 3 à 7 semaines en L2 et L3). Selon le parcours choisi par l’étudiant en L3, il peut se spécialiser en biologie quantitative ou dans un établissement partenaire, en France ou à l’étranger. Le semestre 6 quant à lui est dédié au stage final.

La licence Frontières du Vivant, en contrôle continu intégral, exige un travail régulier et relativement intensif. En moyenne, le volume de travail hebdomadaire est de 45h, pour moitié en présentiel.

Chaque semestre se compose de 8 à 10 semaines disciplinaires suivies de 2 à 8 semaines thématiques, principalement sous forme de projets interdisciplinaires.

La différence principale est la responsabilisation des étudiants qui doivent prendre des initiatives pour nourrir leurs apprentissages et développer leurs projets.

Les projets du début de licence sont très encadrés, puis les étudiants bénéficient d’une autonomie accrue. Ces projets ont pour objectifs pour les étudiants d’explorer des milieux différents, d’affiner leurs choix professionnels et de travailler à plusieurs. Ces projets sont l’occasion de mettre en pratique les compétences et connaissances acquises lors de la formation ou de développer de nouvelles compétences pertinentes par rapport au projet professionnel de l’étudiant.

Les modes d’évaluation (oral, écrit, individuel ou en groupe) sont adaptés aux différentes compétences et connaissances à évaluer. On cherche dans cette formation à responsabiliser les étudiants, notamment au travers de pratiques telles que l’auto-évaluation et l’évaluation par les pairs.

La licence Frontières du vivant vise à fournir des compétences théoriques et expérimentales, aussi bien disciplinaires que transversales.

Compétences disciplinaires

  • Mobiliser les concepts fondamentaux et les technologies de biologie
  • Mobiliser les concepts et les outils scientifiques dirigés vers l’étude du vivant.
  • Identifier et mener en autonomie les différentes étapes d’une démarche expérimentale.
  • Exploiter des logiciels d’acquisition et d’analyse de données avec un esprit critique.

Compétences préprofessionnelles

  • Situer son rôle au sein d’une organisation pour s’adapter et prendre des initiatives.
  • Respecter les principes d’éthique, de déontologie et de responsabilité environnementale.
  • Travailler en équipe autant qu’en autonomie avec responsabilité au service d’un projet.
  • Travailler et communiquer aussi bien en français qu’en anglais avec efficience et efficacité

Compétences personnelles

  • Savoir communiquer aussi bien à l’écrit qu’à l’oral
  • Savoir s’adapter et s’organiser
  • Savoir s’auto évaluer
  • Savoir apprendre de façon autonome.

 

Les étudiants diplômés poursuivent principalement leurs études en master (80%). Les étudiants sont admis dans des masters qui reflètent leur spécialisation en troisième année et couvrent des domaines aussi variés que l’écologie, les sciences et technologies, les sciences biomédicales, les sciences humaines et sociales, la biologie générale, les neurosciences, ou l’enseignement.

Après la licence

  • Master 80%
  • Ecole d’ingénieur 5,1%
  • Autres licences 4 %
  • Césure 2,5%
  • Médecine 1,7%
  • Emploi 1,7%

Statistique 2019-2020 – Non renseigné 5%

Cette formation débouche sur des créneaux professionnels demandeurs dans les domaines des sciences (agroalimentaire, biotechnologie, cosmétique, environnement, enseignement, culture). Selon votre niveau d’étude, vous pourrez accéder à différents postes dans les domaines de la recherche l’enseignement la communication, médiation, journalisme scientifique, l’entrepreneuriat dans le monde associatif ou le secteur privé.

Des changements de parcours (sur dossier) sont envisageables en cours et après la licence:

Au sein de l’Université de Paris :

En cours du 1er semestre vers le Diplôme Universitaire PaRéO.

Après le 1er semestre, possibilité d’entrer au 2e semestre d’un autre parcours de licence (décision soumise à l’avis de la commission pédagogique de réorientation).

Après validation de L1, possibilité de préparer en 1 an le DUT Statistique et traitement informatique des données (année spéciale).

Après la 2e année (L2), l’étudiant qui envisage de s’insérer rapidement dans la vie active, peut quitter le parcours de la licence générale pour préparer une licence professionnelle (1 an) du même domaine ou d’un autre domaine de formation.

Vers d’autres établissements :

Après le 1er semestre vers le 2e semestre d’une autre licence ou vers certains BTS et DUT ouvrant en février ; après L2 : autres licences, licences professionnelles, DUT en année spéciale.

Pour répondre à cette question il faut se demander pour quelle raison on pourrait la rejoindre. La licence FDV, bien que composée d’un petit groupe d’étudiants ne diffère pas des autres licences principalement par l’absence de cours en amphithéâtre. Il est important de réaliser que la licence FDV est une licence expérimentale dont le programme et les méthodes pédagogiques sont originales. La licence FDV permet à des étudiants très motivés, curieux des sciences en général, et ayant goût pour la prise d’initiative et le travail en groupe de s’épanouir.

Pour s’informer ?

En quoi la licence vous a aidé dans la poursuite de vos études ?

 

“L’interdisciplinarité, la capacité à créer des liens entre différents éléments et l’adaptabilité.” Thomas Recanzone

“La licence m’a permis d’acquérir des outils de travail : organisation, capacité d’expression orale, de synthèse écrite, d’adaptations, d’apprentissages.. “ Nina Guerin

“Elle m’a appris à aller chercher les infos par moi-même et m’a aussi donné l’opportunité de découvrir la biologie évolutive dès la L2.” Margaux Bieuville

“FdV ma aidé à élargir mes horizons, et découvrir de nouveaux domaines, qui me servent aujourd’hui ! “ Hortense Vielfaure

“La licence m’a permis d’acquérir une grande capacité de travail personnel et d’apprentissage, de développer mes compétences en analyse de document, esprit critique et travail de groupe et m’a fourni les bases dans les matières scientifiques. De plus, la dernière année m’a permis de choisir un séjour à l’étranger adopté à la poursuite de mon cursus, ce qui fait que je suis très à l’aise actuellement.” Léo Houairi

 

 

Quels sont les aspects de la licence qui vous ont le plus intéressé ?

“ L’apprentissage par la recherche” Lina Vigneron

“ Les travaux en groupe, le lien avec la recherche, le semestre a l’étranger, la pluralité des matières”. Manon Curaudeau

“L’esprit de promo très solidaire et amicale qui s’est créé entre les étudiants. La culture scientifique généralistes qu’elle m’a permis d’acquérir. “ Nina Guérin

“ La liberté laissée aux étudiants de faire ce qui les intéresse et de trouver leur voie, l’interdisciplinarité, l’enseignement innovant par projet, la L3 à l’étranger”.  Thomas Recanzone